Les artistes

Ouverte à toutes les expressions artistiques, l'association travaille avec des artistes pour aller au contact des noctambules, les interpeller, les surprendre… Les Pierrots de la Nuit privilégient les formes participatives, évolutives et interactives qui bousculent les habitudes, créent du lien et sont propices à la rencontre, à l'échange et au partage.

Les représentations artistiques lors des interventions dans l’espace public ne résultent pas de la programmation d’artistes extérieurs, l’association dispose d’une véritable troupe de théâtre en son sein : 11 comédiens et danseuses, guidés par une coordinatrice artistique, Virginie Maillard. Les créations évoluent chaque année, au gré des lieux d’intervention et des publics.

La programmation

Au programme en 2019 : deux formats artistiques, dénommés "Chœurs", qui mêlent part d’écriture collective et part d’improvisation, créés à partir de chansons, poèmes, anecdotes, contes et textes que Paris et son histoire ont inspirés. Les artistes investissent les quartiers les plus animés de la capitale, et font (re)découvrir aux noctambules les textes de Prévert, Piaf, Nougaro, Gainsbourg, Verlaine, Maupassant, Brel, Barbara, Eluard, Vian…

Les formats

Féérie, délicatesse, onirisme... Au cœur de la nuit, le Choeur des Souffleuses murmure à votre oreille des chansons évoquant Paris et des vers de Baudelaire, Prévert ou Gainsbourg. Avec Maud Landau, Barbara Mangano, Eléonore Baron, Emmanuelle Zagoria et Eirini Patoura.

Bourré d’énergie et d’inventivité, le Chœur de Bal, composé de 6 comédiens d’arts de la rue, vous embarque pour un bal silencieux au hasard des places et terrasses. Il invite les noctambules à une pause dansante au coeur de leur soirée, pour les amener à voir leur ville autrement. Ils vous prêteront volontiers le casque qu'ils ont sur leur oreilles, afin de vous faire profiter de la musique qui les fait danser. Avec Tolgay Pekin, Déborah Weber, Clémence Brodin, Morgane Mellet, Charlotte Costes-Debure et Sébastien Dufour.


Valentin Capron

Grand, doux, fort et surtout roux !

Originaire du Nord, Valentin découvre le pouvoir des planches à l’âge de 10 ans. Sa nature généreuse et passionnée va également le conduire aux arts de la table, plus particulièrement à la pâtisserie, et ce gourmand de la vie va sérieusement hésiter entre le domaine de la gastronomie et celui du spectacle.

Après le bac, il suit différents cursus et formations, dans les arts plastiques et dramatiques, à Valenciennes, Metz et enfin à Paris. C’est là qu’il découvre la mise en scène et commence à développer son propre univers.

De 2007 à 2010, Valentin termine sa formation par trois ans à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de la ville de Paris, l’ESAD, dirigée par Jean-Claude Cotillard. C’est l’école du jeu, du corps du ludique, du vivant et de l’irrévérence.

En 2008, il co-fonde la Cie Les Avatars, dans laquelle il joue et met en scène différentes créations. Son objectif : faire de la scène un terrain d’aventure multiforme, en utilisant le divertissement comme vecteur de sens et de partage.

Mais Valentin joue également dans différentes productions, comme Le songe d’une nuit d’étéavec la Cie Pianocktail, de 2015 à 2018, où il tourne sur trois rôles différents.

Ces dernières années, il plonge de plus en plus dans le domaine musicale. en tant qu’acteur il développe le chant et la voix enregistrée. Et en direction, il s’occupe de l’adaptation et la mise en scène d’opéras comme Le monde de la lune d’Haydn ou La jolie fille de Perth de Bizet, avec la compagnie Allegro-Assai.

En parallèle Valentin enseigne le cirque aux enfants, pratique la boxe française et cuisine toujours autant!


Morgane Mellet

Après avoir fréquenté le Cours Simon à Paris, Morgane Mellet est engagée sur des productions très variées pendant cinq ans (jeune public, théâtre classique, expérimental).

Elle développe ses compétences d’artiste de rue en rejoignant les Pierrots de la Nuit depuis 2015, et la même année, est admise à l’école professionnelle de clown et burlesque Le Samovar. Depuis, la recherche clownesque occupe une part importante de sa vie artistique.

Elle devient en 2017 artiste associée au Collectif Le printemps du machiniste pour lequel elle est interprète sur deux créations et achève une formation professionnelle d’actrice- marionnettiste au théâtre aux Mains Nues

Morgane travaille depuis 2018 pour la Cie Alsand (en Suisse) sur l’écriture et l'interprétation de créations burlesques et musicales pour la rue.

Elle développe également un travail de recherche personnel d’écriture, de gestuel et de chant sous le pseudo Sinovembre.


Clémence Brodin

Clémence a le métier de comédienne dans la peau depuis toujours. Après 10 ans de cours de théâtre amateur à Rennes, elle quitte la Bretagne pour Paris et entre au Cours Florent en 2008.

En 2010, elle intègre la Compagnie Numéro 13 et 3, pour jouer dans une création de Geoffrey Couët intitulée Dancing ce n’est pas une comédie musicale.

Après plusieurs tournées avec cette pièce et notamment le Festival Off d’Avignon en 2011, la compagnie monte en 2013 une nouvelle création intitulée Le (presque) syndrome de Stockholm du même auteur et metteur en scène.

Entre temps elle se produit dans une comédie musicale Miss détective, mis en scène par Julien Vital, où elle tient le rôle principal et chante pour la première fois sur scène.

L’année suivante elle joue dans Amélie, elle va changer votre vie, une adaptation d’Hugo Bardin. Pièce pour laquelle elle a été nominée dans la catégorie « meilleure actrice dans un rôle court » au Cours Florent.

C’est en 2011 qu’elle découvre le doublage dans Ceux d’en haut, un film d’animation réalisé par Izù Troin, sélectionné au Short Film Corner à Cannes.

Dix ans plus tard, elle prête sa voix à des petits rôles dans la saison 4 de la série Atypical sur Netflix.

Depuis 2009, elle tourne dans plusieurs courts métrages. Et fin 2012, elle joue le rôle de Gigi dans Neiges d’automne, le premier long métrage d’Hugo Bardin.

Depuis 2014, elle a intégré la Compagnie Sembadelle, une Compagnie de théâtre et spectacle de rue de 6 comédiens. Ils parcourent les fêtes médiévales en France, en Belgique, pour y jouer Le Mariage Forcé et L’Amour Médecin de Molière, ainsi que trois créations burlesques déambulatoires, L’Hospice Ambulant, Le Cortège des Epousailles et La Milice.

La troupe reçoit en 2013, 2015 et 2018 le Gros Coup de Cœur dans la catégorie spectacle et théâtre de rue au salon Fous d’Histoire.

En 2015, elle rejoint Le Chœur de Bal des Pierrots de la Nuit. Elle retrouve la rue et la déambulation dans le but de sensibiliser et préserver la qualité de vie nocturne parisienne.

De 2017 à 2020,elle joue dans Love me Tinder à la Grande Comédie et enchaine avec plusieurs comédies dont Love Thérapy, qu’elle jouera pendant 3 ans.

Depuis 2020, elle fait partie de l’équipe d’animation du F.I.E.A.L.D (Festival International d’Expression Artistique Libre et Désordonné) au théâtre du Trévise tous les dimanches soirs, le moyen pour elle de se remettre à l’écriture de sketchs et de créer chaque semaine.

Fin 2021, elle part à la rencontre d’une nouvelle famille, celle de Midnight Première avec laquelle elle joue ponctuellement dans des châteaux comme Chambord, Versailles, Louveciennes. Clémence a le gout du costume depuis petite, alors se retrouver au XVIIe ou XVIIIe siècle pour jouer en déambulations improvisées ou pour jouer des scènes de Molière, est pour elle un grand plaisir !

L’été 2022, est épique ! Elle s’essaye au combat à l’épée dans le spectacle Mahaut, mis en scène par la compagnie Armédia au château du Hohlandsbourg.

Depuis 2020, elle co-anime des ateliers de théâtre avec des enfants allophones à l’école élémentaire Jean Charcot à Romainville.


Deborah Weber

Deborah Weber est comédienne et pédagogue du mouvement. Elle se forme à l‘école Jacques Lecoq à Paris entre 2010 et 2012.
En 2013, elle crée le duo clownesque „Betty et Ilda“, les chanteuses pirates. Elle travaille le clown avec Thomas Scheidegger de Madame Bissegger en Suisse. En 2014, elle approfondie le travail du masque avec Guy Freixe et le théâtre du Frêne. C'est ainsi que naît définitivement son clown Karin. Elle joue sur des vernissages, des dîners spectacles, des scènes ouverts etc.

En 2015, elle commence la création de son seul en scène “Aussi neutre que possible HEIMAT“ avec son clown Karin.
En 2016, elle travaille son clown avec Alain Gautré. Elle rejoint la compagnie “opos opos“ pour la pièce Geometrika.

Elle rejoint, en 2017, la compagnie Théâtre du Peuple Lié pour une nouvelle création. Depuis 2010, elle est intervenante du projet national Fit4Future en Suisse.


Anaïs Tobelem

Très tôt, elle joue avec tout, partout.

Après avoir suivi l’option théâtre au lycée avec Brigitte Jacques de la Comédie française, elle se lance à la fois dans une carrière de comédienne et de professeur de lettres. Elle se forme dans les écoles EVA et Charles Dullin où elle approfondit l’art théâtral.

Anaïs intègre la Cie Le Vilain Petit Théâtre dirigée par Keti Irubetagoyena dans une création collective In-situ Haïkus de prison puis la Cie Malomains dans Molière sur le divan (au Lucernaire). En 2011, elle découvre le clown avec la Cie Glissandi dans le duo Las Locas qu’elle tournera 7 ans en France et l’étranger jusqu’en Corée du sud! Elle en perd son latin et quitte son rôle de professeure. Après deux ans au sein de la formation professionnelle du Samovar, elle ressort diplômée et avec un 1er prix.

Dès 2018, elle co-crée La Cie des Moules à Facettes et une première création rue Rien à cirer . En parallèle, elle intègre la Cie suisse Alsand où elle collabore à la mise en scène sur Alysse et en tant qu’interprète sur Ils vécurent enfants et firent beaucoup d’heureux (2022). Elle se lance depuis 2021 dans l’écriture d’un solo clownesque en collaboration avec Deborah Weber et continue avec passion à exercer, explorer l’art de la scène sous des formes et registres variés, en ne cesse d’explorer différents rapports au public.


Sébastien Dufour

Trompettiste formé en école d'orchestre d'harmonie, il découvre par l'apprentissage autodidacte d'un second instrument ( la basse électrique ), le jazz et les musiques improvisées.

Ses compétences musicales seront très tôt mises à profit au sein des compagnies Tourtan ( musiques traditionnelles et improvisées ) et Conte-là d'ssus ( contes et chansons ) à travers plusieurs spectacles et disques ( Zeff Orchestra, Le Bal pas comme les Zôtres, Quatrapella Minima…)

C'est donc par la pratique musicale dans le spectacle vivant et après des études d'ethnologie qu'il investit le champ du théâtre qui progressivement l'amène au jeu d'acteur. Présent depuis la création du Collectif du Troc, il y développe au sein de la Compagnie Tandem à Plumes ( La Brigade Circus, Le Coin Fleuri) la création de personnages se nourrissant de la posture du clown ( univers qu'il travaille en parallèle avec la Compagnie Un, Deux, Trois…Soleils ) et se forme via différents stages, principalement avec Cédric Paga alias Ludor Citrik.

Compositeur et improvisateur mêlant recherche et instinct, il associe à ses deux premiers instruments la voix, ce qui l'amène à l'exploration de la chanson populaire et des chants du monde…Le monde et ses quatre coins mais aussi celui qui l'entoure, au plus près de son quotidien.

En 2015, il crée le spectacle de chanson Monsieur et Tout Un Orchestre . La même année, il rejoint Morgane Gzregorsky, Bertrand Blandin et Romain Mater pour fonder le groupe de rap acoustique Esa Nocona.

2016-2017 : artiste sélectionné par la SACEM pour le dispositif « Fabrique à chansons ». Nouvelle sélection en 2018/2019 en collaboration avec Le Palace de Montataire (60).

En 2019 sort le premier album de Monsieur et Tout un Orchestre « Homme demain »

Il anime régulièrement des ateliers d'écriture de chansons.


Jérôme Verwaerde

Comédien originaire de Lille, Jérôme y explore des formes de jeu variées lors de stages et ateliers : masques et théâtre de rue, bouffons, tragique, comedia.... Touche-à-tout et avide de rencontres, il participe également à divers laboratoires et training, anime des ateliers auprès d’étudiants, d’adultes et de retraités, et contribue à des projets de plus en plus atypiques joués dans la rue, sous lumière noire ou au coeur du public.

Il suit de 2018 à 2020 la formation de comédien de l’école internationale de théâtre Jacques Lecoq, dont il rejoint également l’atelier d’écriture et le laboratoire d’études du mouvement (LEM). Il y consolide les bases découvertes auparavant et ouvre ses horizons et perspectives de conception et de jeu. Un stage d'approfondissement de clown et un stage de pratique théâtrale «sociale» (NarrAction,Théâtre Forum...) plus tard, il concentre sa recherche sur les possibilité d’interactions avec le public et le partage de la parole.

Sa formation préalable d’architecte lui permet également d’effectuer des actions de sensibilisation et de médiation sur l’acte d’habiter et de construire, sur l’espace public et la gestion des ressources. Par ailleurs membre des Shifters et animateur de la fresque du climat, il intègre à ses projets les thèmes de l’impact de l’humain sur son environnement et son organisation politique.

Il co-créé aujourd’hui des spectacles en rue et en salle, anime des ateliers auprès de différents publics (enfants, intergénérationel, groupes de personnes en migration) et continue son parcours de comédien et d’accompagnant allant à la rencontre de projets aux formes et techniques variées, principalement dans les régions lilloise et parisienne.


Barbara Mangano

Barbara Mangano est comédienne-danseuse-mime-médiatrice en théâtre social. Elle dirige, en Italie, la compagnie SideraTeatro, qui s’intéresse à la rencontre entre la parole et le théâtre gestuel et qui amène une recherche autour du masque à partir de la tradition de la Commedia dell'Arte.

Dans la danse, elle trouve son inspiration dans les techniques d'improvisation et dans la danse Contact-Improvisation. Elle est active dans le théâtre gestuel-mime avec les spectacles Life in a boxet Mime Improvisation de la compagnie Mangano-Massip.

Elle travaille régulièrement à Paris avec la compagnie Acta Fabula, Anqa . Barbara fait également partie du Collectif des Art du Mime et du Geste.

Elle a géré et organisé de nombreux événements : le projet CLEA Seine-Essonne 2016 en collaboration avec le théâtre de Corbeil, le Festival « Da vicino nessuno é normale » à Milan. Elle développe sa pédagogie dans des projets soutenus par l’Éducation Nationale, dispositifs PEAC, CLEA et projet Les porte du temps avec la compagnie Acta Fabula.


Éléonore Baron

Éléonore Baron est une sportive de haut niveau, elle passe son enfance et son adolescence sur des patins à glace, puis démarre une formation de comédienne à l’École des Enfants Terribles.

Elle côtoie le Théâtre de Rue qui lui apporte une solide expérience dans le domaine de l'improvisation théâtrale, et joue des spectacles sur échasses au sein de plusieurs compagnies qui se produisent en France et à l'étranger (Espagne, Écosse, Canada, Argentine, Guyane, Japon, Chine...). Dirigée par divers metteurs en scène, elle travaille, notamment, avec Thomas Le Douarec, et Pauline Bureau.

Elle découvre l'Art du Clown, en Argentine, et s'y forme en France auprès d'Alain Gautré, avec qui elle travaille par la suite, en participant, entre autre, à l'écriture du spectacle Le Gai Savoir du Clown. Elle enseigne à son tour, l'Art du Clown et forme des comédiens professionnels et des étudiants en licence à l'Université Paris 8.


Maud Landau

Maud Landau prend des cours de théâtre aux Ateliers du Soir de Théâtre National de Chaillot de 2004 à 2006. En 2006, elle participe à un stage dirigé par Pierre Debauche et Daniel Mesguich avant d'intégrer, jusqu'en 2009, l'Académie Internationale des Arts du Spectacle dirigée par Carlo Boso. Elle y apprend diverses disciplines des arts de la scène, dont le chant, l'escrime, la danse, le jeu masqué, la Commedia dell'arte.

En 2009, elle participe au Théâtre du Soleil à un stage dirigé par Ariane Mnouchkine.

Depuis 2009, elle travaille en tant que comédienne, avec plusieurs compagnies théâtrales dont la Compagnie des Passeurs (qu'elle co-dirige), la Maison des Pratiques Artistiques Amateurs, Dorliss et Cie, La Libellule, Les Croqueurs.

En 2014, elle suit, à Bali pendant un mois, l'enseignement de Made Djimat autour de la danse et le jeu masqué balinais.


Eirini Patoura

Artiste grecque, Eirini est comédienne, clown, metteur en scène, marionnettiste, acrobate. Jusqu'en 2010, elle effectue ses études du théâtre et de la danse contemporaine à Athènes.

En 2011, elle s'installe à Paris où elle suit les cours professionnels de l’École Internationale du Théâtre Jacques Lecoq (2011-2013).Eirini approfondit ses connaissances avec la compagnie « Complicité » et elle travaille avec les «Anthropologues ». Elle joue avec les « Flying Seagulls » dans plusieurs festivals en Angleterre et en Europe dans les camps de réfugiés. En tant que comédienne et metteur en scène, elle travaille avec la compagnie de New York « World Wild Lab » en Grèce et à Taiwan. Depuis 2016, elle crée et manipule des marionnettes avec Eric Bass et Jean-Louis Heckel. En 2018 elle crée le spectacle "When I was a Kid" pour le Festival International des Marionnettes à Taiwan et elle donne des stages de clown et de bouffons à l'Université National des Arts à Taipei.


Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières infos !

Programmation

«
»
L M M J V S D
          12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31